GERER

 

Les modifications (obstacles, régimes de l'eau,...) ayant altéré les habitats de l'espèce

Le travail de suivi mené conjointement avec l'étude de la dynamique des populations et avec les différents partenaires locaux, permettra d'identifier précisément tous les ouvrages (barrages et seuils) et différents éléments qui posent des problèmes aux aprons. A l'issue de ce suivi, des travaux pilotes pourront alors être initiés avec les moyens alloués par le programme Life. Les contraintes techniques sont analysées dans le guide de gestion (page d'accueil).

La passe à poisson du seuil de Livron, premier obstacle sur la Drôme, à 2 km en amont de la confluence avec le Rhône, pose des problèmes de franchissement. Le programme doit s'attacher à proposer des solutions pour ce site stratégiques pour les aprons de la Drôme.

 

Le guide technique permet l'élaboration de plans de gestion conservatoires pour les populations d'Apron. Il rassemble l'ensemble des travaux scientifiques et les expérimentations techniques testées au cours du programme LIFE Apron.

 

Les incidents exceptionnels (sécheresse, pollution,...) pouvant détruire des populations

De graves dysfonctionnements peuvent toucher les cours d'eau abritant des aprons : pollutions accidentelles, assèchements exceptionnels, travaux d'urgences nécessaires pour la sécurité publique ...etc. Dans la mesure où auparavant, la répartition et l'écologie de cette espèce étaient peu connues, aucune mesure n'était préconisée. Désormais, les opérateurs locaux devront établir des procédures d'intervention d'urgence selon une méthodologie commune, coordonnant les moyens publics de l'État, des Fédérations de Pêche et des collectivités locales, pour que les populations d'Apron ne soient plus menacées dans la mesure du possible.

 

Les faibles effectifs de l'espèce

A l'issue des actions préparatoires : étude des micro habitats, recherche sur la dynamique des populations, étude génétique, possibilité de reproduire l'Apron en captivité, nous disposerons des outils techniques permettant de faire une évaluation de la nécessité et de la faisabilité de la réintroduction de l'Apron dans plusieurs sites associés à notre programme et notamment des sites naturels proposés par l'État français au titre de la Directive Habitats : la Réserve Naturelle de l'Île de la Platière sur le Rhône moyen, le site de Miribel-Jonage sur le Rhône en amont de Lyon, les Îles du Haut-Rhône en Savoie.

Pour ces sites, la disparition de l'Apron s'est produite entre 1920 et 1970. Au préalable, l'équipe universitaire attachée au programme LIFE Apron devra vérifier si les conditions du milieu actuel sont propices durablement à l'espèce.

Retour sommaire