PROTEGER ET SENSIBILISER

 

La directive Habitats

La directive 92/43/CEE du 21 mai 1992, concerne la conservation des habitats naturels ainsi que la faune et la flore sauvages. Il s’agit d’un instrument juridique très complet visant à protéger à la fois les espèces sauvage et leur milieu de vie. Les habitats naturels et les espèces dont les habitats sont menacés sont énumérés dans les annexes I et II de la directive. Outre les espèces dont les habitats doivent être protégés, certaines espèces de faune et de flore, énumérées dans l’annexe IV, font l’objet d’une protection stricte. Pour les espèces moins menacées figurant à l’annexe V, le prélèvement dans la nature et l’exploitation sont autorisées, sous réserve de mesures de gestion adaptées.

L'Apron du Rhône figure aux annexes II et IV de cette directive européenne.

 

Protéger les habitats des populations connues

Il s’agit de faire prendre en compte la protection de l’Apron et de ses habitats en France, par les responsables politiques, en mettant en place des outils réglementaires ou contractuels efficaces ainsi qu’un un réseau de surveillance.

 

Faire connaître, aimer et respecter ce sympathique ermite de la rivière

Le programme comprend, outre l'information directe des principaux gestionnaires concernés par l'apron, la réalisation de plusieurs documents pédagogiques :

 

Parallèlement, divers partenaires se sont engagés dans la création de lieux de découverte : des aprons en captivité peuvent être vus notamment à l'aquarium du muséum de Besançon (La citadelle). Ces investissements ne sauraient être valorisés que par le développement d'une gestion nouvelle et durable de la diversité aquatique. L'histoire exemplaire de cette espèce se prête bien à une action pédagogique "tout public".

Retour sommaire